Simple Fitness, Food and Health Hacks

Hey, I'm Julien. Each week I share a newsletter designed to make you fitter. It's short, smart and actionable16k read it, I'd love you to join too. It's free.

La Chaise : Le Plus Simple et Efficace des Exercices de Musculation des Fessiers

 Écrit par 

Antoine Thomas

 Mis à jour le 

Nous pouvons recevoir une commission de nos liens d'affiliation sans frais supplémentaires pour vous. Voir la page de divulgation.


Vous voulez développer des fessiers d’acier sans aller à la salle de sport ? Parmi les nombreux exercices pour muscler les cuisses et les fessiers, la chaise se démarque par sa simplicité... mais ne vous y trompez pas ! Il recèle une puissance insoupçonnée. Envie de découvrir tout ce que cet exercice a à offrir ? Plongez avec nous dans ses secrets, ses variantes et les erreurs à éviter. Vous ne regarderez plus jamais votre mur du même œil.

Qu’est-ce que la chaise ?

La chaise, malgré son nom ordinaire, est un exercice de gainage au poids du corps redoutable. Pas besoin de salle de sport ou d’équipement : un mur suffit. Pour réaliser la chaise, adossez-vous à un mur, pieds à une distance d’environ 40 cm. Descendez les fesses à hauteur des genoux, comme si vous étiez assis sur une chaise invisible. Gardez le dos bien droit contre le mur et maintenez la position. C’est un challenge de résistance autant pour les muscles que pour l’esprit !

Des personnes font la chaise à New York
  • Save

Les muscles sollicités par la chaise

Cet exercice de musculation peut paraître simple, mais il fait travailler plusieurs groupes musculaires. Les principaux muscles ciblés sont:

  • Les quadriceps : à l’avant de vos cuisses.
  • Les ischio-jambiers : à l’arrière.
  • Les fessiers : pour soutenir et stabiliser.
  • Les mollets : en tension légère.
  • La sangle abdominale : pour maintenir le dos droit.

C’est un exercice complet qui, en apparence, ne sollicite que les muscles des cuisses, mais qui en réalité renforce tout le bas du corps. Il peut ainsi constituer un excellent exercice complémentaire à intégrer à votre programme jambes.

Un homme fait l'exercice de la chaise
  • Save

Les erreurs communes à éviter

Aussi simple qu’il puisse paraître, cet exercice comporte des pièges. Voici ce qu’il faut éviter :

  • Ne pas aligner les genoux et les pieds : cela peut causer des tensions sur les articulations. Votre tibia doit être à l’équerre par rapport au sol. Idéalement, on cherche à descendre à 90 degrés. Si cela est trop dur au début, agrandissez légèrement l’angle.
  • Se cambrer : une erreur qui peut mettre à mal le bas du dos.
  • Descendre trop bas : gardez les cuisses parallèles au sol. Ne dépassez pas l’angle de 90 degrés. Ce n’est pas un squat !
  • Relâcher la tension abdominale : elle protège votre colonne vertébrale.
  • Ne pas respirer régulièrement : C’est une erreur commune à tous les exercices de gainage. Cela peut causer des étourdissements. Gardez une respiration profonde et fluide.

Respectez ces conseils et la chaise deviendra votre allié pour des cuisses et des fessiers en acier.

Les bienfaits de la chaise

Alors que beaucoup d’exercices de musculation se focalisent sur le développement musculaire pur, la chaise, elle, apporte une panoplie d’avantages souvent sous-estimés.

Renforcement musculaire ciblé

Comme mentionné précédemment, la chaise sollicite de nombreux groupes musculaires. Elle aide à :

  • Tonifier les quadriceps, ischio-jambiers, et fessiers.
  • Renforcer la sangle abdominale.
  • Améliorer la force du bas du corps.

Endurance et résistance

La chaise est un exercice d’endurance. Maintenir la position exige une force mentale et musculaire. En pratiquant régulièrement :

  • On accroît l’endurance musculaire.
  • On développe la tolérance à l’effort.
  • On renforce la capacité mentale à repousser ses limites.
Une femme fait l'exercice de la chaise
  • Save

Amélioration de la posture

En forçant le maintien d’une position correcte (dos droit, abdominaux contractés), la chaise :

  • Sensibilise à la bonne posture.
  • Aide à lutter contre les maux de dos.
  • Favorise un alignement sain du corps.

Flexibilité et mobilité

Bien que ce ne soit pas l’avantage premier, maintenir une position de chaise encourage :

  • Une meilleure mobilité des articulations.
  • Une flexibilité accrue des tendons et ligaments.

Un outil de méditation

La chaise est aussi un exercice de concentration. Le défi est autant physique que mental. Elle permet de :

  • Cultiver la patience.
  • Apprendre à écouter son corps.
  • Favoriser la prise de conscience corporelle.

Incorporer la chaise dans votre routine offre donc bien plus que de simples jambes toniques. C’est un exercice holistique qui englobe corps et esprit.

Variantes de la chaise

Diversifier son entraînement est crucial pour continuer à progresser et éviter la monotonie. La chaise, malgré sa simplicité, peut être modulée de différentes façons pour intensifier le défi ou cibler différents groupes musculaires.

Une femme fait la chaise contre un mur
  • Save

La chaise avec élévation d’un pied

Pour augmenter la difficulté et le travail asymétrique :

  • Prenez la position de chaise classique.
  • Élevez un pied en tendez la jambe en avant, tout en gardant l’autre bien à plat.
  • Maintenez, puis changez de pied. Ceci sollicite davantage les muscles stabilisateurs et augmente l’intensité de l’exercice.

Chaise avec une balle de Pilates

Pour cibler les adducteurs :

  • Assis en position de chaise, placez une balle de Pilates entre vos genoux.
  • Pressez doucement la balle tout en maintenant la position. Cette variante est un excellent exercice pour les adducteurs, les muscles de l’intérieur de la cuisse.

Chaise avec pas de côté

Pour un travail plus dynamique :

  • Débutez en position de chaise.
  • Faites un pas vers l’extérieur avec une jambe, puis ramenez-la en position de départ et faites de même avec l’autre jambe, tout en maintenant la position basse.
  • Ce mouvement fait appel à la coordination, renforce la stabilité et ajoute une dimension cardio à l’exercice.

Chaque variante apporte un petit plus, que ce soit en termes d’intensité, de ciblage musculaire ou de diversité. N’hésitez pas à les intégrer à votre routine pour pimenter vos séances et optimiser vos résultats.

Combien de temps tenir la position de chaise ?

La durée idéale pour tenir la position de la chaise dépend de votre niveau et de votre expérience. Les débutants devraient viser entre 15 et 30 secondes, augmentant progressivement avec le temps. Les sportifs réguliers peuvent repousser leurs limites en visant entre 45 secondes et 1 minute, tandis que les experts peuvent aspirer à tenir de 2 à 5 minutes, en intégrant des variantes pour plus de challenge. Cependant, au-delà des chronomètres et des records, il est primordial d’écouter son corps. Si une position devient douloureuse ou inconfortable, il est conseillé de s’arrêter et de revoir sa technique.

Et à quelle fréquence ?

La fréquence à laquelle vous devriez intégrer cet exercice idéal dans votre routine dépend de vos objectifs et de votre niveau de forme physique. Pour les débutants, l’idéal est de pratiquer cet exercice 2 à 3 fois par semaine, permettant ainsi aux muscles de récupérer entre les sessions. Les sportifs intermédiaires peuvent augmenter cette fréquence à 3-4 fois par semaine. En revanche, les plus avancés, à l’aise avec l’exercice, peuvent le réaliser quotidiennement, à condition d’écouter leur corps et d’assurer une récupération adéquate. En somme, quelle que soit la fréquence choisie, la régularité et la consistance sont la clé pour voir des progrès.

FAQ : Tout ce que vous devez savoir sur la chaise en musculation

Pourquoi la chaise est-elle un exercice efficace ?

La chaise est une méthode éprouvée pour renforcer le bas du corps, améliorer la posture et développer l’endurance musculaire. De plus, elle nécessite peu d’espace et aucun équipement.

Est-il normal de ressentir des picotements dans les jambes ?

Oui, des picotements ou une sensation de brûlure sont typiques à cause de l’accumulation d’acide lactique dans les muscles. Cependant, si la sensation est trop intense ou douloureuse, arrêtez-vous.

Combien de séries de la chaise dois-je faire ?

Pour les débutants, commencez par 2-3 séries. Les sportifs plus avancés peuvent viser 4-5 séries, en fonction de leur endurance.

Puis-je combiner la chaise avec d’autres exercices ?

Absolument. Intégrez la chaise dans un circuit d’entraînement pour un travail complet du corps. Elle se marie bien avec des squats, des pompes ou des burpees.

Quels sont les signes d’une mauvaise technique ?

Un dos cambré, des genoux dépassant les pieds ou ne pas garder les cuisses parallèles au sol sont des signes à surveiller. Priorisez toujours l’exécution plutôt que la durée.

A propos de

Passionné de nature et de sports en tout genre (course à pied, VTT, escalade, football), j’ai découvert la callisthénie dès l’adolescence, et ai pratiqué cette activité assidûment depuis. Je m’intéresse aujourd’hui à tout ce qui touche à la biomécanique et à la préparation physique au sens général. Lorsque que je ne suis pas sur un sentier ou sous une barre de traction, vous pouvez m’apercevoir en train de jouer de la guitare ou de préparer une pâte à pizza maison.

Share via
Copy link