Simple Fitness, Food and Health Hacks

Hey, I'm Julien. Each week I share a newsletter designed to make you fitter. It's short, smart and actionable16k read it, I'd love you to join too. It's free.

Rowing Yates : Une des Meilleures Variantes de Rowing

 Écrit par 

Julien Raby

 Mis à jour le 

Nous pouvons recevoir une commission de nos liens d'affiliation sans frais supplémentaires pour vous. Voir la page de divulgation.


Le Rowing Yates est un exercice de musculation avancé qui tire son nom du célèbre bodybuilder Dorian Yates. C’est l’un des meilleurs exercices pour cibler vos muscles du dos.

Dans cet article, nous nous penchons en détail sur tous les aspects de l’exercice, de sa définition à ses bénéfices en passant par sa bonne exécution. Vous découvrirez également les variantes possibles et comment l’intégrer dans votre entraînement. Que vous soyez débutant ou expérimenté, ce guide vous permettra d’enrichir votre routine d’entraînement et de sculpter un dos musclé et tonique.

Un homme fait du rowing yates en salle de sport
  • Save

Qu’est-ce que le Rowing Yates?

Le Rowing Yates (ou rowing supination) est un mouvement de musculation ciblant sur le dos, dont la particularité réside dans la position du buste, légèrement penché, presque droit, et dans la prise en supination c’est-à-dire les paumes tournées vers le haut. C’est un exercice polyarticulaire qui sollicite plusieurs groupes musculaires simultanément.

Origine et Histoire du Rowing Yates

Cet exercice tire son nom de Dorian Yates, un bodybuilder britannique titré Mr. Olympia à six reprises. Il a introduit cette variante du rowing pour maximiser le travail des muscles du dos tout en minimisant les risques de blessure.

Les muscles sollicités par le Rowing Yates

Lors de l’exécution du Rowing Yates, de nombreux muscles sont sollicités. Les principaux sont les dorsaux (large et grand dorsal), les trapèzes et les deltoïdes postérieurs. En outre, les biceps et les muscles de l’avant-bras travaillent en synergie pour soutenir l’action de tirage.

Les bienfaits du Rowing Yates

Le Rowing Yates est très bénéfique pour le renforcement du haut du corps. Il contribue à une meilleure posture en fortifiant le dos. Il stimule la croissance musculaire, améliore l’endurance musculaire et aide à prévenir les blessures dorsales. De plus, le Rowing Yates favorise une meilleure connexion esprit-muscle en raison de sa forme d’exécution spécifique.

Comment réaliser le Rowing Yates correctement ?

Voici les étapes clés pour effectuer le Rowing Yates correctement :

  • Positionnez-vous debout, pieds écartés à la largeur des épaules.
  • Penchez-vous légèrement en avant, en gardant le dos droit.
  • Saisissez la barre en supination (paumes vers vous), avec un écartement égal à la largeur des épaules. C’est votre position de départ.
  • Tirez la barre vers votre abdomen tout en gardant les coudes près du corps.
  • Contractez les muscles du dos en haut du mouvement.
  • Redescendez lentement la barre en contrôlant le mouvement jusqu’en position basse.

Les erreurs courantes

Pour optimiser votre entraînement et éviter les blessures, faites attention aux erreurs suivantes :

  • Ne courbez pas le dos : gardez-le toujours droit pour protéger votre colonne vertébrale.
  • Ne tirez pas avec vos bras : concentrez-vous sur l’utilisation de vos muscles du dos.
  • Ne négligez pas la phase de descente : contrôlez le mouvement de retour vers la position initiale pour maximiser l’effort musculaire.
  • Évitez de surcharger la barre : une charge trop lourde peut compromettre votre forme et conduire à des blessures.

Rowing Yates en Pronation vs Rowing Yates en Supination

L’une des particularités du Rowing Yates réside dans sa prise en supination, c’est-à-dire avec les paumes vers le haut. Cette position favorise l’engagement des biceps et des deltoïdes postérieurs, contribuant à un développement musculaire équilibré.

Cependant, une prise en pronation, où les paumes sont tournées vers le bas, peut aussi être utilisée. Cette prise, souvent employée dans les variantes classiques du rowing, cible davantage les muscles du dos, en particulier les grands dorsaux. Elle demande aussi un travail plus intense des muscles de l’avant-bras.

Il est utile de varier les prises pour diversifier le travail musculaire. Vous pouvez alterner entre les sessions ou même au cours d’une même session. Cela permettra une sollicitation équilibrée de différents groupes musculaires et favorisera un développement harmonieux.

Une femme fait du rowing yates en supination en salle de fitness
  • Save

Variantes du Rowing Yates Supination

Le Rowing Yates est une version modifiée du rowing classique avec barre (prise supination à la place de la prise pronation classique mais d’autres variantes peuvent également vous aider à varier votre entraînement et cibler vos muscles sous différents angles. Voici quelques alternatives à explorer :

Rowing T-Barre

Cette variante utilise une barre en forme de T. Elle permet une prise neutre et engage fortement les muscles du dos. La position du corps est similaire à celle du Rowing Yates, le buste étant presque droit.

Un homme fait du rowing T-Barre
  • Save
Crédit illustration © Aliaksandr Makatserchyk

Rowing Haltère Unilatéral Banc

Pour cet exercice, une main et un genou sont appuyés sur un banc, permettant de travailler un côté du dos à la fois. C’est idéal pour corriger les déséquilibres musculaires et améliorer la stabilisation du tronc.

Un homme fait du rowing haltère
  • Save
Crédit illustration © Aliaksandr Makatserchyk

Pendlay Row

Cette version du rowing se réalise avec une barre posée au sol. Chaque répétition commence et se termine avec la barre au sol, ce qui permet un travail intense des muscles du dos à chaque levée.

Tractions Australiennes

Contrairement aux autres variantes, cette version utilise le poids du corps. Vous tirez votre corps vers une barre fixée à hauteur de la taille. C’est un excellent exercice pour les débutants ou pour ceux qui cherchent à améliorer leur force de traction.

Un homme fait des tractions australiennes
  • Save
Crédit illustration © Aliaksandr Makatserchyk

Travail des muscles antagonistes

Le travail des muscles antagonistes est essentiel pour maintenir un équilibre musculaire sain et prévenir les blessures. Les muscles antagonistes sont ceux qui effectuent le mouvement opposé à celui des muscles travaillés, c’est-à-dire qu’ils s’étirent lorsque les muscles travaillés se contractent.

Dans le cas du Rowing Yates, les principaux muscles travaillés sont les dorsaux, les trapèzes, les deltoïdes postérieurs et les biceps. Les muscles antagonistes à ces groupes sont respectivement les pectoraux, les deltoïdes antérieurs, et les triceps.

Il est important de travailler ces muscles pour plusieurs raisons :

  • Équilibre musculaire : un déséquilibre entre les muscles agonistes et antagonistes peut conduire à une mauvaise posture et à des blessures.
  • Amélioration de la performance : des muscles antagonistes forts peuvent aider à améliorer la performance de l’exercice principal.
  • Prévention des blessures : un entraînement équilibré réduit le risque de blessures dues à des déséquilibres musculaires.

Pour ces raisons, n’oubliez pas d’inclure dans votre entraînement des exercices qui ciblent les muscles antagonistes, tels que le développé couché pour les pectoraux, le développé militaire pour les deltoïdes antérieurs, et les dips pour les triceps.

Exemple d’entraînement du dos incluant le Rowing Yates

Voici un exemple d’entraînement réalisable en salle de sport et qui pourrait vous servir :

  • Tirage vertical à la poulie haute : 4 séries de 10 à 12 répétitions. Cet exercice travaille les grands dorsaux et aide à élargir votre dos.
  • Rowing Yates : 4 séries de 8 à 10 répétitions. Comme expliqué précédemment, cet exercice cible principalement les muscles du dos mais sollicite également les biceps.
  • Tirage horizontal à la poulie basse : 3 séries de 10 à 12 répétitions. Cet exercice permet de travailler le dos sous un angle différent et complète bien le Rowing Yates.
  • Extensions lombaires : 3 séries de 15 à 20 répétitions. Cet exercice renforce les muscles de votre bas du dos, essentiels pour une bonne posture.

Cet entraînement n’est qu’un exemple et peut être modifié en fonction de vos objectifs, de votre niveau de forme physique et de vos préférences. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de fitness ou un coach sportif pour s’assurer que vous exécutez les exercices correctement et en toute sécurité.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour intégrer ce mouvement à votre programme d’entraînement et vous sculpter un dos fort et dessiné.

FAQ : Rowing Yates Supination

Voici les réponses aux questions fréquentes sur le thème du Rowing Yates:

Qu’est-ce que le Rowing Yates ?

Le Rowing Yates est un exercice de musculation qui cible principalement les muscles du dos. Il tire son nom du bodybuilder Dorian Yates. Sa particularité réside dans la position du buste, presque droit, et dans la prise en supination, c’est-à-dire les paumes vers le haut.

Comment réaliser correctement le Rowing Yates ?

Pour réaliser correctement ce mouvement, positionnez-vous debout, penchez légèrement en avant, saisissez la barre en supination et tirez-la vers votre abdomen. Gardez toujours le dos droit et les coudes près du corps.

Quels sont les muscles travaillés par le Rowing Yates ?

Le Rowing Yates travaille principalement les muscles du dos, notamment les dorsaux, les trapèzes et les deltoïdes postérieurs. Les biceps et les muscles de l’avant-bras sont également sollicités. L’exercice étant réalisé avec des poids libres, il engage également des muscles stabilisateurs et muscles profonds du tronc.

Quels sont les bienfaits du Rowing Yates ?

Cet exercice renforce le haut du corps, contribue à une meilleure posture, stimule la croissance musculaire, améliore l’endurance musculaire et aide à prévenir les blessures dorsales. Il favorise également une meilleure connexion esprit-muscle.

Quelles sont les erreurs à éviter lors de l’exécution du Rowing Yates ?

Lors de l’exécution du cet exercice, évitez de courber le dos, de tirer avec les bras, de négliger la phase de descente et de surcharger la barre. Ces erreurs peuvent compromettre votre forme et conduire à des blessures.

A propos de

Je m'appelle Julien Raby et je suis l'un des propriétaires de BoxLife. Voici mon parcours sur LinkedIn si vous souhaitez obtenir plus d'informations. J'ai toujours été actif et j'ai découvert le Crossfit il y a environ 7 ans. Mon objectif est de vous aider à améliorer vos performances en Crossfit en vous donnant des conseils sur des mouvements spécifiques, des entraînements et du matériel. Vous avez une question ? N'hésitez pas à me contacter !

Share via
Copy link